Carte Blanche à Maria Iorio et Raphaël Cuomo

Le cinéma hors les murs
(une situation de cinéma)

Avec les films présentés lors d’une séance au Ciné-club des étudiants de St Hilaire du Touvet le 10 février 1974 : Cheval de Boue et La triste chanson de Touha de Atiat El Abnoudi, Seuils interdits de Ridha Béhi ; suivis de Deux festivals à Grenoble de Atiat El Abnoudi.

Comment et pourquoi faire du cinéma ? Pour qui ? Et pour changer quoi ? Ces questions toujours urgentes nous reviennent avec les images du film Deux festivals à Grenoble (1974) réalisé par la cinéaste égyptienne Atiat El Abnoudi, qui saisit divers moments du Festival international du film de court-métrage de Grenoble et son prolongement décentralisé dans divers lieux de la région. En reconstruisant une séance du programme hors les murs de 1973, cette soirée retrace les contacts, les transferts, les affinités entre un épisode oublié de l’histoire cinématographique locale et la culture du cinéma décoloniale et militante qui émerge en Afrique du Nord au début des années 1970 – mettant ainsi en évidence les contours d’une ciné-géographie transnationale des «cinémas mineurs».

En collaboration avec Litt&Arts (Université Grenoble Alpes), la plateforme de recherche Pratiques d’hospitalité (ESAD Grenoble) et avec le soutien de la Maison de la Création.

Jeudi 18 janvier, 20h, Cinéma Juliet Berto