Edito – janvier 2016

InOrderofDisappearance_Kraftidioten_BrunoGanz_GoranNavojec_LeoAjkic_hotel_photo_Paradox_Philip_├ÿgaardAlors qu’une nouvelle année débute et que se profile déjà à l’horizon le 39e Festival du film court en plein air, l’équipe de la Cinémathèque de Grenoble est heureuse de vous offrir une fin de saison riche et éclectique : Fassbinder côtoiera Shakespeare, le surfeur Régis Rolland précèdera le réalisateur Nils De Coster, et le cinéma latino du Festival Ojoloco fera suite à une semaine décalée avec l’acteur, auteur et documentariste Christophe Bier. Il y en aura donc pour tous les goûts sur l’écran du Cinéma Juliet Berto, mais aussi dans la salle de visionnage de la Cinémathèque où sont organisées chaque jeudi entre 18h et 20h les Petites formes, des apéro-projections qui sont l’occasion de découvrir des films rares et parfois inédits…

Mais la Cinémathèque de Grenoble, ce n’est pas seulement une programmation en salle qui sait faire la part belle aux collaborations avec des acteurs culturels locaux (MC2, Printemps du Livre, Cinéduc ou Bibliothèques municipales pour ne citer que ceux que nous retrouverons ce semestre). Ce sont aussi des projections hors les murs dans tout le département, permettant de promouvoir le cinéma de patrimoine et le court-métrage, en particulier au sein des bibliothèques iséroises dans le cadre du projet mené tout au long de cette année avec le Service de la lecture publique du Département de l’Isère.

Enfin, la Cinémathèque de Grenoble, c’est aussi un lieu de consultation et de valorisation des collections, avec la mise à disposition d’archives, d’ouvrages, de revues et de films en pellicule et en vidéo. S’affirmant depuis quelques années comme l’une des principales cinémathèques de France, la Cinémathèque de Grenoble a fait l’objet de nombreuses sollicitations ces derniers mois pour accueillir des dons et dépôts.

Les collections films se sont ainsi enrichies de nombreuses copies provenant de distributeurs comme Carlotta et de structures comme l’Institut Français, qui font confiance à la Cinémathèque de Grenoble pour assurer la sauvegarde et la conservation de ces films en pellicule. Des dons importants de toute sorte viennent également enrichir les collections non-films, pour en assurer la conservation, mais aussi et surtout la mise à disposition aux abonnés et visiteurs de la Cinémathèque.

N’hésitez donc pas à pousser les portes du Cinéma Juliet Berto et du 4 rue Hector Berlioz pour venir découvrir les trésors souvent méconnus que la Cinémathèque de Grenoble met à l’honneur pour en offrir l’accès au plus grand nombre…

Guillaume Poulet,

Directeur de la Cinémathèque de Grenoble