Palestine en vue, le festival de cinéma palestinien en Rhône-Alpes

affichePalestine
Le jeudi 11 juin à 20h, dans le cadre du festival « Palestine en vue », l’association ERAP et la Cinémathèque de Grenoble présente le film Les 18 fugitives de Paul Cowan et Amer Shomali, en présence de ce dernier.

Jonglant entre animation, interviews et archives, Les 18 fugitives nous plonge dans l’une des plus curieuses histoires de la première Intifada. Une petite communauté palestinienne achète 18 vaches pour vendre leur lait. Mais cette nouvelle source de financement est rapidement considérée comme une « menace à la sécurité » par Israël, qui lancera alors une véritable traque contre ces vaches. Cette histoire de résistance pacifique, qui mènera à une autre forme de désobéissance civile avec la grève des impôts, est revisitée dans ce film avec beaucoup d’humour et de talent par l’artiste palestinien Amer Shomali.

Inédit à Grenoble, ce film est donc présenté dans le cadre du premier festival du film palestinien, une initiative de la toute jeune association ERAP (échanges Rhône-Alpes Palestine), qui après avoir démarré sur Annecy en mai, se déroule du 3 au 12 juin dans une dizaine de villes de la région. Après une ouverture le jeudi 3 juin au cinéma Le Comœdia à Lyon, plus de vingt séances de cinéma avec dix films différents sont prévus dans toute la région.

À travers ce festival, l’association souhaite faire connaître au public rhône-alpin la Palestine, sa société, ses problèmes quotidiens, sa culture et notamment la richesse de son art cinématographique, par lequel les cinéastes Palestiniens et leurs imaginaires aident à inventer un avenir à l’image du monde dont rêve l’ensemble du peuple palestinien. Ce festival souhaite aussi donner la possibilité d’appréhender la réalité de la société palestinienne et de sa jeunesse, autrement que par le seul écho des violences rapportées dans les médias.

Les 18 fugitives, réalisé par Paul Cowan et Amer Shomali

Palestine / Canada / France, 2014, 1h15

Ce film a obtenu une Mention spéciale du jury au Festival du film International sur les Droits Humains (FIFDH) de Genève en mars 2015.