Une grande tristesse. Disparition de Jocelyne Leclercq Weiss 

Cet été la Cinémathèque de Grenoble a perdu une amie, Jocelyne Leclercq Weiss (1952-2017). Nous lui rendrons un hommage au cours de cette année.

Formée à l’IDHEC, elle œuvra avec passion durant plus de 30 ans au sein du musée Albert Kahn à la conservation et à la mise en valeur des films du fonds. On lui doit ainsi plusieurs films de montage à partir de celui-ci : Paris vu par les opérateurs d’Albert Kahn (1982), Sur l’air de Sambre et Meuse (1985), Voyage à Pékin (1986), Bunraku, fantômes de la mémoire (1993), Albert Kahn, six esquisses pour un portrait (2007)…
Toutes nos pensées vont à Robert Weiss, réalisateur, son mari et fidèle collaborateur.
Photo : Jean-Paul Gandolfo