Programme du Mardi 7 juillet 2009

  Toutes les séances sont gratuites
de 9h00 à 17h00 – Salle Juliet Berto
STAGE D’ANALYSE DE FILMS : Ecritures du Documentaire
Le 32ème Festival du court métrage en plein air de Grenoble organise un stage d’analyse de films qui aura pour thème le documentaire.
Au programme des ces 3 demies journées (mardi 7 juillet de 9h à 17h et le mercredi 8 juillet de 9h à midi), vous visionnerez des courts métrages documentaires dans la salle Juliet Berto (salle de la Cinémathèque de Grenoble). Les films seront suivis d’analyses sur la forme documentaire par Demis Herenger et Laurent Huyart de l’Association grenobloise Les 2 Maisons.
Le documentaire est-il un genre cinématographique qui possède sa propre écriture, sa propre grammaire ou est-il un simple enregistrement de la réalité ? L’effet de réel, tel qu’on l’entend généralement pour décrire le cinéma documentaire, est-il une obligation ou une contrainte ?
SUR INSCRIPTION UNIQUEMENT
festival@cinemathequedegrenoble.fr
ou téléchargez le bulletin d’inscription ICI et renvoyez le au Festival : 4 rue Hector Berlioz 37500 Grenoble

 

20h30 – Salle Juliet Berto
Compétition : Programme 1
Tous les enfants s’appellent Dominique
2008, France, Fiction, 35mm, 1.85, Dolby SR, 20’  
Suite à un test psychologique passé à l’école, Carole apprend que son fils Quentin est atteint du « trouble des conduites ». Le regard qu’elle porte sur lui est progressivement contaminé par cet inquiétant diagnostic…

Réalisation : Nicolas Silhol
Voix : Lou Buslot, Violaine Fumeau, Yves Verhoeven
Scénario : Nicolas Silhol / Images : Claudine Natkin / Montage : Juliette Kempf / Son : Antoine Corbin / Musique : Alexandre Saada
Production : Kazak Productions, 16 Rue Bleue 75009 Paris – 01 48 24 30 57 – jcr@kazakproductions.fr – 1er film

Phone story
2009, Belgique, Fiction, 35mm, 1.66, Dolby SR, 15’55
Mémo gère une téléboutique dans un quartier populaire de Bruxelles. Sa curiosité maladive et sa solitude mal vécue le poussent à écouter les conversations de ses clients. L’apparition de la belle Leïla, une nouvelle cliente va bouleverser son quotidien tranquille.

Réalisation : Binevsa Berivan
Interprètes : Nazmi Kirik, Hevi Dilara, Nicole Valberg
Scénario : Binevsa Berivan / Images : Guillaume Vanderberghe / Montage : Natacha Hubaut / Son : Yves Coméliau / Musique : Goran Haco
Production : Playtime Films, rue de la brasserie 118 1050 Bruxelles – 0032 25 02 31 74 – info@playtimefilms.com
Filmographie : Avance et tu seras libre (2003), La Mélodie du petit château (2004), Traces – le peuple du paon (2006)

La Chaîne du froid
2008, France, Fiction, 35mm, 1.85, Dolby Digital, 11’
François en a marre des gens. Il veut rester seul. Un jour, après des courses au magasin de surgelés, il découvre l’alibi révolutionnaire pour écarter les importuns qu’il ne cesse de rencontrer dans la rue : ne pas rompre la chaîne du froid.
Réalisation : Samuel Hercule
Interprètes : Nicolas Koretzky, Philippe Uchan, Nita Alonso, Axelle Charvoz, Flavien Tassart, Valérie Decobert
Scénario : Samuel Hercule, Métilde Weyergans / Images : Catherine Pujol / Montage : Clara Bouffartigue / Son : Raphaël Mouterde / Musique : Samuel Hercule, Mike Guermyet
Production : Sombrero productions, 103 boulevard Richard Lenoir 75011 PARIS – 01 55 28 00 00 – infos.films@sombrero.fr
Filmographie : Le Principe du canapé (2004), Le Suicide du ventriloque (2005), Paul Ravel n’a plus sommeil (2006)
La Perle
2008, France, Fiction, 35mm, 1.85, Dolby SR, 18’15
Simon attend Charlotte à une table de restaurant. Il l’a invitée car ce soir il fête ses 35 ans, mais surtout pour la demander en mariage. Muni d’une bague de fiançailles, un anneau doté d’une perle, Simon tente face à Charlotte de parvenir à ses fins.
Réalisation : Anthony Natier
Interprètes : Mathias Bessières, Ambre Gollut
Scénario : Anthony Natier / Images : Laurent Coltelloni / Montage : Alexandre Berman / Son : Olivier Kobersy, Hubert Teissèdre / Musique : Xavier Thiry
Production : Ciné Box Productions, 75 rue des Rigoles 75020 Paris – 01 40 33 63 18 – delagarde.romuald@orange.fr – 1er film
La Raison de l’autre
2008, France, Fiction, 35mm, 1.66, Dolby SR, 24’
Véronique, jeune conseillère du RMI, découvre par hasard que l’une des personnes dont elle suit le dossier travaille de manière clandestine.  Elle a la sensation que sa vie professionnelle a violemment fait irruption dans son intimité
Réalisation : Foued Mansour
Interprètes : Cloé Berthier, Acourou Gory, Aïda Daghari, Marc Brunet
Scénario : Foued Mansour / Images : Laurent Barès / Montage : Laurent Leveneur / Son : Xavier Piroelle / Musique : Kouyate Sambou
Production : C’est A Voir, 100 rue Louis Blanc 60765 Montataire – 03 44 32 26 85 – cestavoir@wanadoo.fr – 1er film

 

 

22h00 – Place Saint André
Compétition : Programme 1
Même programme qu’à 20h30

 

 

23h30 – Place Saint André
Découverte de l’acteur Samir GUESMI
Samir Guesmi débute sa carrière d’acteur en 1987. La reconnaissance vient en 1994 avec Malik le maudit, une comédie dans laquelle il tient le premier rôle, celui d’un jeune beur qui rêvede quitter la banlieue pour le Canada. Il reçoit pour ce film le prix Michel Simon et le prix d’interprétation au Festival d’Amiens. Par la suite, ses rôles se limitent à quelques apparitions dans des films grand public. C’est du côté du court métrage que l’acteur se démarque en participant à des réalisations de cinéastes importants parmi lesquels Erick Zonca, David Oelhoffen et Fabrice Camoin. Ainsi en 2008, il interprétait le rôle du réceptionniste dans le court métrage oscarisé Le Mozart des pickpockets de Philippe PolletVillard. Enfin, en 2006, Ne le dis à personne de Guillaume Canet le révèle au grand public. En 2008, Samir Guesmi se lance dans la réalisation d’un court métrage avec C’est dimanche ! qui reçoit le Grand Prix au Festival du court métrage de Grenoble. Cette comédie dramatique met en scène un jeune garçon issu de l’immigration et dépeint ses rapports avec son père.
Ses rôles sont toujours marquants et sa présence dans le cinéma français dans des films aussi différents que Un conte de Noël d’Arnaud Despléchin, Andalucia d’Alain Gomis ou des comédies à gros budgets. Samir Guesmi apparaît aujourd’hui comme l’un des acteurs incontournables du cinéma français.
CDD
Olivier Loustau / 2000 / fiction / 35 mm / 1.85 / 10’ / srd

Dans un futur indéterminé mais proche, des chômeurs attendent leur tour. Le numéro 267 est appelé. Face à une chasseuse de têtes consciencieuse, il découvre au fil de l’entretien que ce contrat à durée déterminée ne pouvait pas lui échapper…
Scénario : Olivier Loustau
Images : Marie Spencer, Francine Filatriau
Montage : Didier Ranz
Son : Didier Saïn
Musique : Ludovic Bource, Kamel Ech-Cheikh
Interprètes : Samir Guesmi, Catherine Salviat, Jocelyne Maillard, Bruno Lochet
Production : Rougemarine, 49 rue de Bagnolet 75020 Paris
Tél : 01.42.66.03.10