Stage d’analyse de films 2013

Le cinéma fantastique français

Le fantastique est un genre que l’on n’associe pas spontanément à la production cinématographique française. Pourtant à y regarder de plus près, nombre de films de puis la mise en images des contes merveilleux par les pionniers du cinématographe au prix remporté par Litan en 1982 au festival du film fantastique d’Avoriaz, attestent des relations suivies du cinéma français avec ce genre.

Contrairement au cinéma américain ou britanique qui ont très vite intégré des personnages «monstrueux» souvent néfastes, le cinéma français a préféré favoriser une esthétique poétique au travers d’êtres surnaturels. Les fantômes, les fées, les sorcières et les magiciens habitent l’écran de leur présence discrète, faisant aini parfois douter des frontières entre le rêve et la réalité.

Le stage, animé par Robert Poupard des Archives Françaises du Film, sera découpé en trois partie :
1ère partie (mardi 2/07, 9h30 – 12h30) : Les origines du film fantastique.
Définition du genre fantastique – Les films primitifs fantastiques et leurs sources d’inspiration – Projection d’une sélection de films primitifs.

2ème partie (mardi 2/07, 14h00 – 17h00) : Des années trente aux années cinquante.
Les genres et les liens avec les courants littéraires – Projection d’une sélection de courts-métrages (ex : Le Nez, d’Alexandre Alexeïeff, d’après Gogol).

3ème partie (mercedi 3/07, 9h30 – 12h30) : les années soixante et soixante-dix.
La couleur amène le sang et la représentation des pulsions vitales – Projection de courts-métrage (ex : Labyrinthe, de Piotr Kamler).