La commissaire, Askoldov

en24164La première séance de la rentrée 2010 aura lieu le jeudi 30 septembre à 20h, avec le film  La commissaire d’Alexandre Askoldov (1967). Si le rythme du film semble parfois lent, la performance des acteurs et la caméra parfois virtuose d’Askoldov donnent au film une densité incroyable : une rareté digne d’être découverte… La projection sera suivi d’une rencontre avec Cécile Vaissié, universitaire spécialiste de la Russie et de l’URSS.

Ce film de 1967 (adapté de la nouvelle de Vassili Grossman, Dans la ville de Berditchev) a été longtemps interdit par la censure, puisqu’après une unique projection en URSS, il ne fut réellement découvert qu’en 1988 lors du Festival de Berlin, où il reçut l’Ours d’Argent, le Grand Prix de la Critique Internationale et le Prix du Jury Œcuménique.

La projection du film sera suivie d’une rencontre avec Cécile Vaissié, docteur en sciences politiques, professeur des universités en études russes et soviétiques, et directrice du département de russe à l’Université Rennes 2. Elle est également l’auteur, entre autres, de :

– Les ingénieurs des âmes en chef. Littérature et politique en URSS (1944-1986). Belin, 2008.

– Une femme en dissidence – Larissa Bogoraz. Plon, 2000.

– Pour votre liberté et pour la nôtre. Le combat des dissidents de Russie. Robert Laffont, 1999.

Biographie du réalisateur :

Alexandre Askoldov est né à Moscou en 1932. Il a d’abord fait des études littéraires avant de suivre l’enseignement des Cours supérieurs de mise en scène à Moscou.

Son premier et unique film La Commissaire fut interdit pendant 20 ans. Askoldov fut exclu du parti communiste et ne fut plus autorisé à travailler comme réalisateur. Il a quitté l’Union soviétique à une date non connue et a enseigné dans divers pays. Il a écrit un roman Le Retour à Jérusalem, traduit dans plusieurs langues à partir duquel il avait le projet de réaliser un film avec Rolan Bykov. Mais ce projet n’a jamais été réalisé.

(source : www.kinoglaz.fr)