L’Avant-garde russe au cinéma

Alors que le Musée de Grenoble accueille l’exposition « Chagall et l’avant-garde russe », il semblait important d’illustrer cinématographiquement cette période et ce courant qui ont vu naître de véritables chefs d’œuvre d’inventivité qui ont marqué l’histoire du cinéma avec des réalisateurs comme Vertov, Eisenstein ou Dovjenko. Si L’homme à la caméra (réalisé par Dziga Vertov en 1929) est présenté dans le cadre de l’exposition, la Cinémathèque de Grenoble propose un cycle de films, pour la plupart issus de ses collections, qui apporteront un autre regard sur cette riche période de création artistique.

1924 –1930 l’apogée du cinéma muet soviétique.

C’est à partir de 1924 que sortent les films qui vont donner au cinéma muet soviétique sa réputation internationale de cinéma révolutionnaire ou d’avant-garde. Mais le premier « grand » film vint l’année suivante avec La Grève de Sergueï Eisenstein (réalisé en 1924, et sorti en 1925) dont le célèbre critique russe Mikhaïl Koltsov dira : « Avec La Grève, pour la première fois, notre cinéma a créé quelque chose de révolutionnaire ». Il fut suivi, par un succès international plus grand encore du même réalisateur : Le Cuirassé Potemkine (tourné en 1925 sortie publique en 1926). Le retentissement international de ce film fut immense : son interdiction dans certains pays (dont la France) attestait sans doute de son efficacité révolutionnaire et ajouta vraisemblablement à sa notoriété.

 

L’Age d’Or du cinéma muet avait bel et bien commencé et devait durer jusqu’à l’apparition très progressive en URSS du cinéma parlant au début des années trente.

 

 

Cinq des films proposés dans ce cycle ont été réalisés au moment de cet Age d’or. Un seul n’en fait pas partie : il s’agitd’Alexandre Nevski de Sergueï Eisenstein qu’il est intéressant de présenter car c’est un emblème du cinéma épique soviétique dans lequel les recherches esthétiques de Sergueï Eisenstein semblent trouver leur aboutissement. Georges Sadoul, dans son Histoire du cinéma mondial écrit d’ailleurs à son sujet : « Ses efforts tendaient à créer un genre nouveau, comparable à ce qu’est, au théâtre, le grand opéra alliant le récit, la musique, le chant, la figuration, les acteurs, les décors, la machinerie, bref, tous les moyens scéniques portés à leur paroxysme, pour un spectacle somptueux, noble et solennel ».

 

Programme détaillé du cycle :

La grève

URSS 1924 1h35 VOSTF

Réalisé par Sergueï Eisenstein

Avec Ivan Kljuvkin, Alexandre Antonov

Dans la Russie tsariste de 1912, La révolte gronde au sein d’une des plus grandes usines du pays. Le suicide d’un ouvrier accusé de vol par la direction déclenche la colère des travailleurs.

Jeudi 31 mars à 20h00

 

Tempête sur l’Asie

URSS 1928 2h05 VOSTF

Réalisé par Vsevolod Poudovkine

Avec Valery Inkijinoff, Andrei Tchistiakov, Anatoli Dedintzev

En 1920, lors de la guerre civile, l’armée anglaise qui occupe la Mongolie, manipule Bair, un jeune vendeur de fourrure, pour en faire un roi fantoche à sa solde.

Jeudi 31 mars à 22h00 et samedi 2 avril à 20h00

 

 

Octobre

URSS 1927 1h52 VOSTF

Réalisé par Sergueï Eisenstein

Avec Nikolai Popov, Vassili Nikandrov, Layaschenko

Les événements de la Révolution d’Octobre en Russie de 1916 à 1917, avec la chute de Kerenski et la prise du pouvoir par l’armée à Petrograd.

Vendredi 1er avril à 20h00

 

La onzième année

URSS 1928 46 minutes VOSTF

Réalisé par Dziga Vertov

Avec ce documentaire réalisé onze ans (d’où son titre) après la prise du pouvoir par les bolcheviks, Dziga Vertov rend hommage à la révolution d’Octobre à travers les grands travaux réalisés en Ukraine.

Vendredi 1er avril à 22h00 et samedi 2 avril à 18h00

 

Arsenal

URSS 1928 1h30 VOST Anglais (très compréhensible car peu de textes)

Réalisé par Alexandre Dovjenko

Avec S. Svachenko, O. Merlatti, N. Kuchinsky

En 1918, tandis que l’hécatombe se poursuit sur le front, un déserteur incite les ouvriers de l’usine Arsenal à prendre les armes pour défendre la révolution.

Samedi 2 avril à 14h30 et jeudi 7 avril à 22h00

 

Alexandre Nevski

URSS 1938 1h46 VOSTF

Réalisé par Sergueï Eisenstein

Avec Nikolai Tcherkassov, Nikolai Okhlopkov, Andrei Abrikosov

Au XIIIe siècle, la Russie subit l’invasion des Teutons, qui prennent la ville de Pskov. La ville libre de Novgorod organise la résistance et installe le prince Alexandre Nevski à la tête du mouvement patriotique face à l’envahisseur.

Jeudi 7 avril à 20h00

 

Toutes les séances ont lieu à Grenoble, Salle municipale Juliet Berto / Passage de l’ancien palais de justice (en face du Théâtre de Grenoble).

Tarif unique : 5 euros.

Possibilité d’organiser à la demande des séances scolaires en journée pour les enseignants qui le souhaitent en contactant la Cinémathèque de Grenoble (Téléphone : 04 76 54 43 51 / email : contact@cinemathequedegrenoble.fr)

(Pour en savoir plus sur l’Age d’Or du cinéma soviétique, et sur le cinéma russe et soviétique en général, n’hésitez pas à consulter le site : kinoglaz.fr.)