Programme de septembre à décembre 2010: hommage à Rohmer

rohmerA l’heure où nous bouclons notre programme de rentrée et écrivons ces lignes, nous apprenons la disparition de Claude Chabrol. Alors que le cycle phare de notre rentrée est un hommage à Eric Rohmer disparu en janvier, en présence de Jean Douchet, nous ne pouvons nous empêcher de faire le lien entre ces deux grands réalisateurs français.

 

Et pas seulement parce que Claude Chabrol a produit Le Signe du lion, le premier film d’Eric Rohmer. En 1957, alors qu’ils sont tous les deux critiques aux Cahiers du cinéma, ils défendent vigoureusement la fameuse “politique des auteurs” et, à ce titre, ils obligent les cinéphiles à prendre en considération l’oeuvre d’un cinéaste jusqu’alors réputé commercial : Alfred Hitchcock.

Leur livre est ainsi le premier ouvrage consacré à Hitchcock qui, malgré 45 films déjà réalisés, était encore boudé des historiens du cinéma. Eric Rohmer et Claude Chabrol se livrent à une étude détaillée pour démontrer qu’Hitchcock est « l’un des plus grands inventeurs de formes de toute l’histoire du cinéma ».

Enthousiaste, combatifs, démonstratifs, Chabrol et Rohmer révolutionnent l’exercice de la critique cinématographique et le regard des cinéphiles du monde entier.

C’est justement avec Alfred Hitchcock que nous finissons l’année 2010, en proposant un cycle de huit films en partenariat avec le CCC. Ce cycle permettra ainsi de faire le lien entre l’hommage rendu à Eric Rohmer et celui que nous rendrons à Claude Chabrol en 2011.