L’Histoire de Manon de Kenneth Mac Millan

Retour à l'agenda

15 août 2018

La Ville de Grenoble et la Bastille de Grenoble et son téléphérique présentent

Projection en Plein air du ballet L’Histoire de Manon de Kenneth Mac Millan,

chorégraphie de Kenneth Mac Milan, avec l’Orchestre, les Etoiles, les Premiers danseurs et le Corps de ballet de l’Opéra de Paris, et avec les adieux à la scène d’Aurélie Dupont (2015).

 

Ballet en trois actes d’après le roman de L’Abbé Prévost « L’Histoire du Chevalier des Grieux et de Manon Lescaut ».

« Depuis sa première publication en 1731, l’Histoire du chevalier Des Grieux et de Manon Lescaut a connu bien des adaptations, à la scène comme à l’écran. Au XIXe siècle, Daniel-François-Esprit Auber, Jules Massenet et Giacomo Puccini s’emparent du roman de l’abbé Prévost comme thème de leurs opéras respectifs. Dès 1912, le cinéma transpose l’histoire du chevalier et de Manon dans des films plus ou moins mélodramatiques. Le destin tragique des deux amants avait de quoi séduire les artistes autant que le public, touché par l’issue fatale et captivé par la description réaliste des moeurs d’une société en crise. En 1974, le chorégraphe britannique Kenneth MacMillan s’empare à son tour des deux héros pour un ballet ambitieux, apte à traduire les sentiments et les émotions de personnages malmenés par les hasards de la vie et par leurs propres faiblesses. Ou comment une jeune fille que l’on mène au couvent s’enfuit avec le jeune étudiant dont elle vient de tomber amoureuse, puis le quitte pour échapper à la misère, et se laisse finalement convaincre par son frère Lescaut de céder aux avances de riches « protecteurs ». Accusée de prostitution, déportée en Louisiane, Manon est secourue par Des Grieux. Poussé au meurtre par le geôlier de Manon, le chevalier doit fuir avec elle dans les marécages, où la jeune fille nit par succomber. Bien que sincère, l’amour de Manon et Des Grieux ne peut résister aux aléas de l’existence, et aucun d’eux ne parvient à échapper à la déchéance, tant morale que sociale. Plutôt que reprendre la partition de l’opéra de Massenet, MacMillan confia à Leighton Lucas le soin d’arranger une série d’extraits de partitions du compositeur français, tirés d’oeuvres variées – lyriques, symphoniques, mélodies… Le résultat rencontra le succès dès sa création à Londres, en 1974. Seize ans plus tard, L’Histoire de Manon entrait au répertoire du Ballet de l’Opéra national de Paris. »

Opéra National de Paris

 

L’Opéra national de Paris a initié une opération nationale intitulée « Opéra d’été » destiné à décentraliser et démocratiser l’accès à l’Opéra et aux ballets sur des lieux de villégiature.
En partenariat avec la Cinémathèque de Grenoble.