Les petites forme : jeudi 29 janvier

Retour à l'agenda

29 janv. 2015

bobines-ninaDepuis début octobre, le jeudi de 18h à 20h, la Cinémathèque vous donne rendez-vous dans ses nouveaux locaux au 4  rue Hector Berlioz.
Au programme : visionner des films courts dans la petite salle de projection, découvrir les projets, les espaces et les accès aux collections, rencontrer l’équipe, discuter et boire un verre… Une « librairie éphémère » propose également une sélection d’ouvrages originaux sur le cinéma et la Grande Guerre recommandés par la librairie Les Modernes.
Avis : la programmation des petites formes se fait au fur et à mesure. Il s’agit également d’une proposition de moments ouverts à saisir : pour présenter un travail en cours, proposer une projection… N’hésitez pas à nous contacter.
Participation libre à partir de 1€

 

Au cours des prochaines semaines, les Petites formes proposent de découvrir les courts-métrages retenus pour concourir au César du meilleur court-métrage 2015.

> PROGRAMME jeudi 29 janvier 2015 :

Bang Bang !

La Bûche de Noël

La Petite Casserole d’Anatole

Les Petits Cailloux

Les film sont projetés « en boucle » de 18h à 20h, comme un cinéma permanent. Vous passez et vous repartez quand vous voulez.

12 courts-métrages ont été retenus pour concourir au César du meilleur court-métrage 2015.
Certains ont été sélectionnés lors du dernier Festival du film court en plein air de Grenoble :
Où je mets ma pudeur, Shadow, Solo rex, La virée à Paname ou montrés à d’autres occasions (Les jours d’avant).
Nous vous proposons de venir découvrir les autres lors des Petites formes des semaines à venir.

Les courts-métrages retenus pour concourir au César du meilleur court-métrage 2015 sont les suivants :

Où je mets ma pudeur, de Sébastien Bailly (France, 2013, 20′)
Shadow, de Lorenzo Recio (France, 2013, 23′)
Solo rex, de François Bierry (France, Belgique, 2013, 22’40)
La virée à Paname, de Carine May, Hakim Zouhani (France, 2013, 22’50)
Les jours d’avant, de Karim Moussaoui (Algérie, 2013, 43′)
37°4 S, de Valerio Adriano (France, 2013, 11′)
Aïssa, de Clément Tréhin-Lalanne (France, 2014, 8’15)
Inupiluk, de Sébastien Betbeder (France, 2014, 34′)
Tant qu’il nous reste des fusils à pompe, de Caroline Poggi et Jonathan Vinel (France, 2014, 30′)
Vikingar, de Magali Magistry (France, 2013, 14’29)
La Femme de Rio, de Emma Luchini (France, 2013, 19′)
Molii, de Hakim Zouhani, Yassine Qnia, Carine May, Mourad Boudaoud (France, 2013, 13’10)