« Paysages urbains et ruraux »

Retour à l'agenda

27 nov. 2014

Cinéma(s) du Québec

bleu dp ccc cine quebec3 soirées, 3 programmes placés sous le signe du cinéma québécois : son invitation au voyage et à la francophonie.

En partenariat avec le CCC de Grenoble, Cinéma(s) du Québec rend hommage au collectif indépendant Les Films de l’Autre et parcourt la Belle Province au travers d’une sélection de films inédits en France.
Leurs points communs ? Originalité, spécificité québécoise et ouverture sur le monde.

L’occasion de découvrir un cinéma créatif et passionnant.
À l’issue des projections, la commissaire et cinéaste Lysanne Thibodeau invitera le public à échanger autour des films et du fonctionnement du collectif Les Films de l’Autre.
Cinéma(s) du Québec – 25 ans d’indépendance. La légitimité du cinéaste-producteur. Du 25 au 27 novembre
25 novembre à 20h « Bonbon de l’autre »  –  26 novembre à 20h « Essai autobio. »
Réservations/renseignements : resa@ccc-grenoble.fr  –  04 76 44 70 38  –  www.ccc-grenoble.fr

logo CCClogo les films de l'autre


Aube Urbaine

De Jeannine Gagné - 1995 - 22' - Québec - VOST anglais

Montréal s’éveille. Lentement la vie surgit du silence ouaté. Images et sons se superposent et s’enchaînent pour saisir ce moment incertain où la ville est suspendue, entre chien et loup.
Une femme erre dans la solitude quotidienne de la cité ; comme au travers d’une vitre, elle contemple le monde, à la fois si proche et si distant.

Documentaire / essai

Aube_urbaine1

Ma famille en 17 bobines

De Claudie Lévesque - 2011 - 27' - Québec - VOST anglais

Benjamine d’une famille de 17 enfants, la cinéaste nous offre un portrait de sa famille en 17 bobines de Super 8. Des membres de cette famille évoquent les évènements entourant le décès du frère aîné et livrent leurs croyances sur la vie après la mort, où se trame en parallèle un épisode tout aussi marquant pour la réalisatrice.

Documentaire expérimental

La Théorie du tout

De Céline Baril - 2009 - 78' - Québec - Vost anglais

La théorie du tout navigue entre les gens et les paysages, entre la parole et le territoire. Les paysages, évocateurs, nous parlent par leur présence muette. Les gens nous parlent d’eux-mêmes, de leur lien au monde, du sol, du sous- sol, de la forêt, du fleuve, de ce tout qui les détermine. Ni autoritaire, ni moralisateur, ce film offre une multitude de points de vue qui secouent les idées reçues et génèrent de l’imaginaire.

Documentaire expérimental

Théorie