The Rose

Retour à l'agenda

05 mai 2017

The Rose

De Mark Rydell - 1979 - 134' - Américain - Avec Bette Midler, Alan Bates, Frederic Forrest...

Synopsis:

Le film décrit le destin tragique d’une chanteuse de rock, prisonnière de l’alcool et subissant la pression de la célébrité et des tournées. Épuisée par ce train de vie, elle choisit de donner un dernier concert dans sa ville natale.

Bande annonce:

Autour du film (source : Lostfilms)

AUX ORIGINES : ROSE & JANIS En 1973, le tout premier scénario et l’histoire proposée par Bill Kerby est un biopic sur Janis Joplin. Le projet était même baptisé « Pearl » un des surnoms de la chanteuse découverte morte d’overdose le 4 octobre 1970 (le lendemain de l’enregistrement du titre « Me and Bobby Mc Gee »). Le script avait été proposé à Bette Midler, débutante à Broadway et chanteuse dans des night clubs. Elle venait de signer un contrat avec Atlantic Records, avait enregistré son premier 33 tours (The Divine Miss M.) et avait préféré refuser le rôle. Elle ne tenait pas porter sur ses épaules le poids de cette icône du rock, morte trop jeune et disparue récemment. Après Ken Russell, Norman Jewison ou Michael Cimino pressentis avant lui, Mark Rydell reprend le projet cinq ans plus tard et souhaite toujours associer Bette Midler à qui il propose le rôle de Mary Rose Foster. Le scénario d The Rose écrit par Michael Cimino (non crédité au générique) et Bo Goldman (auteur de Vol au dessus d’un nid de coucou) garde le personnage d’une rock star au destin tragique tout en enlevant les références directs à Janis Joplin (comme demandé par Bette Midler). Etrangement le film de Mark Rydell évoque Janis Joplin de façon plus frappante que ne le ferait un documentaire sur la chanteuse elle-même. A la sortie du film, en 1979 (et même plus tard pour l’édition DVD en 2002), la campagne de promotion continue de jouer sur cette ambiguïté. On peut lire sur l’affiche ou la jaquette « inspiré de la vie de Janis Joplin » même si le style musical, la voix et les chansons sont différentes de celles de Joplin. Toutes interprétées par Bette Midler et enregistrées en live, excepté la chanson titre du générique de fin « The Rose », le choix des chansons est arrêté parmi plus de 3000 titres blues ou rock de cette époque, choisi par les producteurs de la Fox et le directeur musical Paul Rothchild (légendaire producteur des Doors et du dernier album de Janis Joplin « Pearl »). Le plus célèbre des standards repris par Bette Midler pour le film et premier single extrait de la bande originale étant le « When a Man Loves a Woman » de Percy Sledge. Pour accompagner Bette Midler sur scène, la production réunit des musiciens hors pair et qui ont déjà collaboré avec divers artistes importants du moment comme Alice Cooper, Cher, Steve Miller Band ou Lou Reed. Le groupe de The Rose est composé de huit membres : Steve Hunter et Danny Weis à la guitare, Mark Leonard à la basse, Whitey Glan à la batterie, Robbie Buchanan aux synthés, Jerome Noel Jumonville au saxophone, Norton Buffalo à l’harmonica et trombone et Mark Underwood à la trompette. Pour recréer l’ambiance et les éclairages des concerts on fait appel à Chip Monck qui avait illuminé les scènes du plus célèbre des concerts : Woodstock.