Maudit Festival 2022

Publiée le 04 janvier 2022

Cinémathèque

Maudit Festival

Du 18 au 23 janvier 2022

Après l’annulation de sa deuxième édition en janvier 2021 pour cause de restrictions sanitaires, le Maudit Festival revient en 2022 avec toujours le même mot d’ordre : faire découvrir ou redécouvrir des films rares, de genre ou issus de la marge qui laisseront une empreinte durable dans l’esprit du public.

Cette année encore, le Maudit Festival et la Cinémathèque de Grenoble se sont associés pour deux soirées de partenariat dédiées à la richesse des expériences cinématographiques oni- riques et hallucinatoires, en lien avec le thème de cette troisième édition.

Palliatif aux voyages différés et anti- dote à l’ennui d’existences contraintes, le cinéma nous aura en effet permis de continuer à rêver durant une année agitée ; mais le septième art n’évoluant jamais hors sol, la programmation du Maudit Festival ne pouvait manquer d’être par ailleurs le reflet de cette période troublée lorgnant, à bien des égards, du côté du cauchemar.

Pour nous accompagner dans cette exploration cinéphile, Maxime Lachaud – auteur et programmateur au Fifigrot à Toulouse – nous fera l’honneur de venir présenter jeudi 20 janvier, dans le cadre d’une carte blanche, trois films en écho à son récent ouvrage Potemkine et le cinéma halluciné, Une aventure du DVD en France (Rouge Profond) : trois films (deux longs et un court métrages) qui constituent autant de manières de décli- ner dans le temps la thématique du rêve dans l’avant-garde britannique et améri- caine, depuis une Venise labyrinthique et inquiétante (Ne vous retournez pas, Nicolas Roeg, 1973) jusqu’aux cloisons oppressantes d’une prison militaire (The Brig, Jonas Mekas, 1964), sans oublier les songes sensuels de marins (Fireworks, Kenneth Anger, 1947) loués par Jean Cocteau.

Nous poursuivrons cette traver- sée le vendredi 21 janvier avec trois nouvelles propositions aux accents cauchemardesques en provenance des États-Unis, toutes produites au balbutie- ment des années 1990. Chacune d’entre elles, qu’elle soit évocation du trauma- tisme de la guerre du Vietnam (L’Échelle de Jacob, Adrian Lyne, 1990), remake sur fond de crise financière d’un clas- sique de l’expressionnisme allemand (Le Cabinet du docteur Ramirez, Peter Sel- lars, 1991) ou récit d’anticipation (Total Recall, Paul Verhoeven, 1990), nous interroge à sa façon sur la place du réel dans un contexte d’aliénation identi- taire et urbaine. Ainsi, en soulignant les points de bascule entre différents niveaux de réalité, ces films nous trans- portent dans un même élan vers des mondes troublants et singuliers, à la fois lointains et familiers.

Rejoignez-nous pour deux soirées dans les méandres d’un cinéma fantasmatique, dans le plaisir enfin retrouvé de l’expérience collective !

L’équipe du Maudit Festival

Toutes les séances du Maudit Festival en partenariat avec la Cinémathèque de Grenoble

Inscription Newsletter

Cinémathèque de Grenoble

4 rue Hector Berlioz
38000 Grenoble

Horaires bureaux

Du lundi au vendredi
9h00 à 12h30 - 14h à 17h30

Centre de documentation

Sur rendez-vous
contact@cinemathequedegrenoble.fr

Contact et informations

Accueil : 04 76 54 43 51

Cinéma Juliet Berto

Passage du Palais de Justice
38000 Grenoble

Tarifs

Normal | 6,50 €
Réduit | 5,50 €
Moins de 14 ans | 4 €
Carnet 6 séances | 30 € (valable sur la saison)
Pass Culture | Tickets Action Cinémas | Cinéchèques
Tickets suspendus | Laissez un peu de monnaie, cela permettra d’offrir un ticket à 4€ à tout spectateur bénéficiaire des minimas sociaux qui pourra venir sur la séance de son choix

Accès

En tramway
• Ligne B : Notre-Dame Musée
• Lignes A et B : Hubert Dubedout

En bus
• Lignes C1, C3, C4, 17 et 40 :
Victor Hugo
• Lignes 16 et 62 :
Notre-Dame Musée
• Lignes 14, 15 et 6020 :
Verdun Préfecture

En vélo

En covoiturage
• laroueverte.com
• movici.auvergnerhonealpes.fr