Festival Dolce Cinema | Hommage à Ennio Morricone et à Giuseppe Tornatore

Publiée le 16 octobre 2020

Cinémathèque

Festival Dolce Cinema

Hommage à Ennio Morricone et à Giuseppe Tornatore

Le décès d’Ennio Morricone le 6 juillet dernier ne signifie nullement sa disparition. Les fameuses notes de la Trilogie du Dollar de Sergio Leone, sur une musique d’Ennio Morricone, continueront de résonner dans l’esprit de chacun, passionné ou non de cinéma, plus encore que les images de ces trois beaux films. Et continueront d’être fredonnés dans le monde entier les thèmes musicaux de Mission, de l’anglais Roland Joffé, ou du Clan des Siciliens, du Français Henri Verneuil, sans même savoir qu’on les doit à Morricone.

Il semble difficile de rendre hommage à la renommée internationale d’Ennio Morricone sans faire appel aux « western-spaghetti » de Sergio Leone. Et pourtant, en regardant ses productions plus récentes, se distingue une longue et remarquable coopération avec un autre réalisateur italien mondialement connu, Giuseppe Tornatore. Celui-ci réalisa notamment La légende du pianiste sur l’océan, où figure un casting international et dont la musique est signée Morricone. Ils collaboreront sur une dizaine de films, dont sept en italien.

Le choix de Dolce Cinema et de la Cinémathèque de Grenoble s’est donc naturellement porté sur deux œuvres remarquables qui illustrent cette coopération :

STANNO TUTTI BENNE (ILS VONT TOUS BIEN !), 1990, avec Marcello Mastroianni
Jeudi 26 novembre à 20h au Cinéma Juliet Berto

Un vieux veuf sicilien décide de rendre une visite surprise à ses cinq enfants dispersés sur le continent (c’est-à-dire le reste de l’Italie). Le voyage à travers le pays se transforme en une comparaison entre les souvenirs d’une enfance prometteuse et un présent bien plus amer.
À noter deux curiosités du film dans deux scènes différentes : Morricone interprète le rôle du directeur de l’Orchestre de la Scala à Milan et Tornatore celui d’un photographe à un défilé de mode à Rome. A chacun son rôle dans la vie comme à la scène.
Le film a remporté Le Prix David de Donatello pour la musique en 1991, et le Prix du Jury Œcuménique en 1990 à Cannes pour son contenu éthique.
En 2009, le film a fait l’objet d’un remake américain, Everybody’s fine avec Robert De Niro dans le rôle tenu par Marcello Mastroianni, et sur une chanson écrite et interprétée par Paul McCartney.

NUOVO CINEMA PARADISO (CINEMA PARADISO), 1988, avec Philippe Noiret
Vendredi 27 novembre à 20h au Cinéma Juliet Berto

Que dire de nouveau sur cet hommage à la magie du cinéma et à son ancrage dans l’esprit des gens, sans prendre le risque de paraître banal pour ceux qui ont déjà vu le film et ont l’intention de venir le revoir.
A sa sortie en Italie, le film fut un échec : le directeur du cinéma Aurora à Messina en Sicile proposait notamment aux passants de rentrer gratuitement et de payer après, seulement si le film leur avait plu ! La version internationale fût écourtée et Cinema Paradiso connut par la suite un succès spectaculaire, notamment en France avec deux millions d’entrées en 1989.
Le film a remporté de nombreux prix parmi lesquels le Grand Prix du Festival de Cannes en 1989 et l’Oscar et le Golden Globe du meilleur film en langue étrangère en 1990.

Pietro Maestri
Président de Dolce Cinema

Inscription Newsletter

Cinémathèque de Grenoble

4 rue Hector Berlioz
38000 Grenoble

Horaires bureaux

Du lundi au vendredi
9h00 à 12h30 - 14h à 17h30

Centre de documentation

Mercredi, jeudi et vendredi
de 14h à 17h30

Contact et informations

Accueil : 04 76 54 43 51

Cinéma Juliet Berto

Passage du Palais de Justice
38000 Grenoble

Tarifs

Normal | 6,50 €
Réduit | 5,50 €
Moins de 14 ans | 4 €
Carnet 6 séances | 30 € (valable sur la saison)
Tickets suspendus | Laissez un peu de monnaie, cela permettra d’offrir un ticket à 4€ à tout spectateur bénéficiaire des minimas sociaux qui pourra venir sur la séance de son choix

Accès


En tramway
• Ligne B : Notre-Dame Musée
• Lignes A et B : Hubert Dubedout

En bus
• Lignes C1, C3, C4, 17 et 40 :
Victor Hugo
• Lignes 16 et 62 :
Notre-Dame Musée
• Lignes 14, 15 et 6020 :
Verdun Préfecture

En vélo

En covoiturage
• laroueverte.com
• movici.auvergnerhonealpes.fr